top of page
le mouvement des citoyens

MOUVEMENT DES CITOYENS

18 éléments trouvés pour «  »

Autres pages (12)

  • le mouvement des citoyens

    Le MDC Notre programme Actualités Passez à l'action J'adhère / je fais un don Forum Mentions légales More REJOIGNEZ LE MOUVEMENT Etre citoyen c'est agir Inspiré par les valeurs de notre République, le Mouvement des citoyens (MDC) a été créé lorsque des responsables élus, se référant à ces valeurs, les ont cruellement abandonnées… ​ Il nous fallait alors réagir et nous organiser pour faire bouger les choses. ​ Très vite, ce groupe spontané s'est transformé en un mouvement à part entière qui travaille sans relâche pour bâtir un plus bel avenir pour chacune et chacun de nos concitoyenne et concitoyen. Cela cela passe par une amélioration des politiques locales, départementales, régionales et nationales. Nous luttons pour responsabiliser nos élus nationaux et locaux, nous veillons à informer régulièrement les citoyens pour leur donner les moyens d’agir, nous agissons pour que vos voix soient entendues afin de protéger les générations à venir. Dans une France ou les notions fondamentales de démocratie et de République sont battues en brèche par un gouvernement de plus en plus proche de la monarchie, ​ Dans une France ou nombre de politiciens en place sont au cœur de malversations et de délits, sapant la confiance des Français, ​ Dans une France ou les inégalités, les injustices n'ont jamais été aussi présentes, ​ Il est plus que temps qu'un parti politique différent émerge et redonne enfin de l'espoir aux Françaises et aux Français ! ​ Partout en France, vous rencontrerez des militants actifs de tous horizons et de tous âges. Ce qui nous rassemble, ce sont nos convictions et notre volonté communes d'atteindre nos objectifs d’une vie meilleure au quotidien pour les Français. Mais nous serions impuissants, voire inopérants sans votre aide ! Contactez-nous pour savoir comment vous impliquer et ainsi renforcer la portée de notre message. QUI SOMMES NOUS ? LA POLITIQUE SANS COMPROMISSIONS La pandémie aura eu raison de bien des certitudes : fin de la mondialisation «heureuse», l’EUROPE à découvert, frontières fermées, incapacité à définir un projet commun de lutte contre le virus, tractations infinies avec la Grande-Bretagne suite au Brexit… et dans notre pays, gestion au fil de l’eau des conséquences de la crise : sans masques, avec masques, sans tests, avec tests, avec pénurie généralisée de protections dans les hôpitaux, les EHPAD, les services publics et maintenant sans vaccins. ​ La cupidité, l’appât du gain a permis cet abandon de souveraineté nationale et, par voie de conséquence, l’illusion savamment entretenue d’une prétendue solidarité européenne. ​ a Grèce en avait fait les frais lors de la crise financière de 2008, en 2020 les égoïsmes nationaux ont fait le reste. Le plan de relance proposé bat de l’aile (la Pologne et la Hongrie s’y opposent) et le Conseil Européen s’y soumet puisque ces deux pays font appel devant la Cour Européenne de justice. ​ Alors, il est temps de revoir tous ces traités qui sont désormais battus en brèche par la réalité sociale, économique, monétaire. ​ De même, il est urgent de mettre fin à l’incohérence des normes en matière agricole, de construction de logements neufs, de rénovation de l’ancien, dans un contexte d’inflation et de difficultés pour les ménages d’accéder au crédit. Essentiel aussi de revoir à la baisse les nouvelles règlementations relatives aux logements locatifs, rendant très difficile l’accès à la location pour nos concitoyens. ​ Enfin, l’urgence commande de redonner à la France et à l’EUROPE un nouveau souffle , un nouveau projet basé sur la nécessaire coopération entre « États membres », en prenant exemple sur la loi CHEVÈNEMENT sur l’intercommunalité qui évite le blocage induit par la règle de l’unanimité et respecte la culture de toutes ses composantes (majorité qualifiée). Qui peut porter ce projet ? Un parti républicain démocrate uni et responsable, affranchi de la pseudo bataille gauche/droite qui n'a plus aucun sens dans la politique d'aujourd'hui , un parti soucieux de l’Avenir de la planète, confiant dans la science et les progrès qu’elle apporte, intransigeant quant aux valeurs qu’apportent les régimes démocratiques. Il n’y aura pas d’Avenir pour la France sans une EUROPE indépendante. Il n’y aura pas d’EUROPE sans une France forte , soucieuse des intérêts des peuples avant ceux des multinationales qui n’ont pas de Patrie et veillent, uniquement, au bien-être de leurs actionnaires. C’est le moment de le prouver et de nous rejoindre. L’Union des forces de progrès est la seule solution pour celles et ceux qui aspirent à un VRAI CHANGEMENT . Très sincèrement, Jean-Marie ALEXANDRE 1er Secrétaire du MDC LE MOT DU 1er SECRETAIRE QUEL AVENIR POUR LA FRANCE ? POUR L'EUROPE Se connecter

  • le mouvement des citoyens

    Le MDC Notre programme Actualités Passez à l'action J'adhère / je fais un don Forum Mentions légales More ACTUALITE DE NOS ELUS PARCE QUE NOS ELUS S'IMPLIQUENT TOUS LES JOURS POUR DES CAUSES CITOYENNES News du 09 juillet 2024 News du 09 juillet 2024 Elections législatives 2ème tour : Qui sème le vent….. Le 9 juin dernier, Emmanuel MACRON décidait de décréter la dissolution de l’Assemblée nationale. Au soir d’un vote pour le renouvellement du parlement européen, faisant fi des grandes échéances sportives (tour de France, jeux olympiques…) qui mettent la FRANCE sous le regard du monde entier, il décidait seul de convoquer les électeurs les 30 juin et 7 juillet. Le verdict est tombé : la gauche est sortie en tête de ce scrutin, le F.N. est très en deçà de ses espérances, la majorité relative de Gabriel Attal a vécu. Voilà donc notre « pauvre et grand PAYS » (dixit Le général DE GAULLE) plongé dans une douloureuse incertitude. Face aux défis économiques, sociaux, environnementaux, qui choisir pour apporter au PAYS la solution aux problèmes qui l’assaillent ? Monsieur le Président va prendre son temps ; il est encore Jupiter. Maître de l’horloge, pour combien de temps encore, nul ne le sait ! Une chose est certaine : notre beau Pays devra attendre et attendre encore ; est-ce bien raisonnable ? A GAUCHE, l’élection de François Hollande va gêner Mélenchon et O.Faure. Bernard CAZENEUVE était juste et son pronostic vérifié. Le fameux « Front populaire » va devoir se structurer et faire émerger un vrai programme de gouvernement qui allie les forces politiques et le mouvement social. La paix et la sérénité dont le PAYS a besoin, nécessitent que chacun fasse les efforts indispensables pour éviter le « chaos » annoncé et souhaité par le Président. A nous d’y travailler sans rancune, sans volonté de nuire à quiconque mais avec la ferme volonté d’œuvrer pour que la FRANCE retrouve confiance et se redresse fièrement afin de répondre aux intérêts du plus grand nombre. Nous tendons la main à tous ceux qui veulent participer à cette vaste entreprise de redressement national. Au travail et préparons avec lucidité et efficacité les prochaines échéances. Le 1er secrétaire Jean-Marie Alexandre News du 26 juin 2024 Communiqué de Bernard Cazeneuve Chers amis, Les Français vivent des moments éprouvants, depuis la décision prise par le président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale, exposant notre pays au risque de le voir gouverner par le Rassemblement national. Chacun a bien à l’esprit que c’est cette perspective, qu’il nous faut à tout prix éviter. Pour tous ceux qui à gauche, sont de fervents républicains, l’alliance nouée par les partis de gouvernement avec le NPA et la France insoumise a pu être vécue comme une blessure. Comment en effet combattre efficacement l’extrême droite, dont la xénophobie et l’antisémitisme procèdent de son histoire, puisant aux sources de la collaboration, si nous ne sommes pas nous-mêmes irréprochables dans la lutte contre l’antisémitisme, le terrorisme et si nous n’affirmons pas notre attachement à la laïcité et notre refus du communautarisme ? Entre l’antisémitisme par nature des uns et l’antisémitisme par cynisme des autres, pourquoi choisir ? Et comment tenir une position digne, sauf en nous tenant à une saine distance de ces deux extrémismes dont on perçoit les dangers qu’ils font courir à notre pays, sur le plan de ses engagements européens, de son combat contre les dictatures, mais aussi du respect des principes de l’État de droit, du multilatéralisme et du droit international ? Dans la perspective du scrutin de dimanche prochain, nous devons donc voter d’abord pour les candidats de la gauche de gouvernement, pour ceux qui socialistes, communistes, radicaux, écologistes et républicains ont une ligne claire et qui déplorent pour beaucoup, j’en suis convaincu, les alliances conclues à la hâte. Si un tel vote devait ne pas s’avérer possible pour des raisons tenant à la configuration locale, chacun saura choisir, parmi les candidats en lice, ceux dont l’attachement aux valeurs de la République est le plus fort et le refus du RN le plus net. Au second tour, la discipline républicaine devra permettre d’éviter le pire, aucune voix ne devant jamais se porter sur les candidats du Rassemblement national. Je comprends que certains d’entre vous ne partagent pas ma position sur le Nouveau Front populaire, sur les craintes que m’inspirent les positions de LFI. Nous sommes tous, dans ces moments troublés, traversés par des contradictions, des hésitations, des doutes et c’est bien légitime. Pour ma part, j’ai fait le choix de la cohérence, de la constance et de la sincérité. Encore une fois, on ne peut, pour des raisons morales, combattre le racisme, la violence et l’antisémitisme de l’extrême droite, et s’allier dans le même temps à des organisations dont les positions récentes ont témoigné d’un antisémitisme que l’on n’imaginait pas possible à gauche. Par ailleurs, du point de vue de l’efficacité politique, on ne peut gagner face à l’extrême droite en dissuadant les électeurs raisonnables et modérés de porter leurs suffrages sur les candidats de la gauche, s’ils appartiennent à des formations aujourd’hui rejetées. Le nombre de sièges perdus pour ces motifs risque de se compter par dizaines au terme du scrutin, au seul profit du Rassemblement national, dont le NFP était pourtant censé éviter la victoire. Les études d’opinion récemment publiées montrent que ce mouvement funeste est désormais à l’œuvre. Là est donc à mes yeux la vraie question, celle que la lucidité devrait nous conduire à regarder en face. Voilà ce que je voulais vous dire sincèrement et en conscience. Le chemin est long du retour de l’espérance, qui appellera du courage et du caractère. Pour ma part, je dirai toujours ce que je crois juste, sans autre préoccupation que celle de notre pays et des valeurs que nous avons en partage. Il est des moments dans la vie d’un pays où il faut ne pas avoir peur de ses convictions, les défendre sans calculs et prendre son risque. Bien fidèlement. Bernard CAZENEUVE News du 25 juin 2024 Conférence Nationale du 20 juin 2024 Chers amis, Nos décisions : Aucune voix à l'extrême droite ! Aucune voix à l'extrême gauche ! Après un débat en visioconférence le Conseil national du M.D.C. a adopté ces dispositions à « l'unanimité ». En rappel : Guillaume Alexandre a rendu compte des interventions des membres du Conseil national de la convention présidée par l'ancien 1er ministre Bernard CAZENEUVE : Il en ressort que : pas une voix du camp républicain ne doit se porter aux candidats de l'extrême droite ou de l'extrême gauche. Jean-Marie Alexandre a rappelé que le premier secrétaire du PS : Olivier Faure n'a pas répondu à sa proposition de participer aux négociations sur les circonscriptions législatives. Guillaume LACROIX, qui a fait la même démarche en a été également exclu. Quant à Bernard Cazeneuve, qui a reçu la visite de Raphaël GLUCKSMANN et l’a mis en garde sur les suites prévisibles des positions de son « ami » Olivier FAURE après les bons résultats des européennes, il en a été également écarté. Les prévisions étaient justes : R.G. a été exclu des négociations sur les législatives au profit du N.P.A. de Philippe POUTOU, imposé par Jean-Luc MELANCHON. Aussi, après cette dissolution, voulu par Emmanuel MACRON (pour convenances personnelles) nous demander de venir au secours d’une « République en danger » alors que ceux-là mêmes qui siègent dans les assemblées nous ont trahis aux sénatoriales, aux européennes et aux législatives relève de l’arrogance et de la stupidité infinies. Dès lors, en conformité avec nos valeurs républicaines et nos engagements de toujours, nous soutiendrons : ​ - Les candidats de gauche et députés sortants indépendants de ce rassemblement hétéroclite et sans avenir. - Les députés sortants du groupe indépendant (L.I.O.T.) ​ Pour tous les autres, ils n’ont pas voulu de nous aux sénatoriales, aux discussions pour les européennes et donc après le résultat de celles-ci, ne cédons pas aux appels « humbles et énamourés « de ceux qui nous méprisent, nous trahissent et éventuellement nous donnent la leçon. Que ceux qui ont créé cette situation s’en débrouillent et que ceux qui veulent en profiter le fassent sans nous. Il y aura d’autres rendez-vous et la majorité de ceux qui nous soutiennent se lèvera pour le renouveau d’une France libre, forte et indépendante, dans une Europe dont on aura refait les bases en faveur de ceux qui travaillent, qui produisent, qui font la richesse du Pays et non pas de celle des multimilliardaires qui n’ont pas de Pays mais que des intérêts. En avant pour des municipales dynamiques, inventives, populaires et de rassemblement « La République nous appelle, sachons vaincre ou sachons périr…… » ​ Amitiés. Anniversaire du décès de la jeune Lindsay Sabine VAN HEGHE fait un point sur la lutte contre le harcèlement scolaire, interviewée par BFM. News du 21 mai 2024 News du 21 mai 2024 Universités d'été : le 14 septembre 2024 au château Lacroix à WIMILLE, en présence de Bernard CAZENEUVE - Inscrivez-vous dès maintenant Chers amis, Lorsque nous avons lancé notre mouvement, nous avions pour objectif de travailler, avec celles et ceux qui partageaient les mêmes valeurs, à un projet social-démocrate, républicain, humaniste et écologiste afin de répondre aux défis auxquels notre pays est confronté, mais aussi, aux inquiétudes et préoccupations de nos concitoyens. Cet objectif demeure celui de La Convention. Et ce d’autant plus que, crise après crise, nos compatriotes désespèrent de la politique et parfois de la démocratie. Dans ce contexte de crise profonde que traversent nos institutions, il nous faut nous mobiliser prioritairement sur le travail de fond, engagé dès l’automne 2022, accélérer et formuler des propositions pour notre pays. Ont d’ores et déjà été abordés : le travail, le logement, les familles monoparentales, l’enseignement supérieur, le vaste chantier de l’eau. Au cours des derniers mois, nous nous sommes concentrés sur les questions européennes. Après « l’Europe de l’énergie », et « l’Europe en mieux » (2023), nos travaux de novembre à février ont traité de « la solidarité européenne » avec deux visioconférences. Enfin, notre très belle réunion du 10 mars dernier à Olympe de Gouges (Paris) a été consacrée à « nos ambitions pour l’Europe ». Le thème d’avril-mai consacré à « agriculture - alimentation - Europe » permet de mieux comprendre la politique agricole commune et ses enjeux. Pour la suite de nos travaux, il est proposé : 1- dans la perspective de la rentrée, de reprendre le thème de l’eau pour poursuivre et approfondir cette question cruciale, 2- de même, le logement revient dans l’actualité avec le projet de modifier la loi SRU, 3- d’ouvrir un chantier consacré à la jeunesse (comment répondre à leurs aspirations ? quelle place dans une société dont la population vieillit ?) ; de même pour l’éducation, la santé... 4- enfin, en lien avec l’actualité, des équipes réfléchissent sur les dépenses publiques, la fiscalité et la dette mais aussi sur les « valeurs de la République et la laïcité ». Notre démarche de réflexion est avant tout collective et ouverte à tous les adhérents qui souhaitent contribuer. Elle doit permettre d’ouvrir des débats de fond et de construire des propositions afin de faire renaître l’espérance autour des valeurs que vous avons en partage. Merci infiniment de votre engagement. Amitiés. Lutte contre les discriminations et le harcèlement scolaire - L’Occitanie engagée Ce Samedi 4 mai à Toulouse, à l’invitation de l’Association contre les Discriminations et le Harcèlement (ACDH) et de son jeune président Kilian VAYSSE, j’ai participé au lancement des actions de cette association en Occitanie. En présence de Guillaume De Almeida Chaves, Conseiller Régional d’Occitanie, d’élus de la Ville de Toulouse, d’Associations partenaires comme le Rotary E-Club d’Occitanie, de nombreux bénévoles engagés pour cette cause qui continue de donner lieu à tant d’annonces, tant de promesses… si peu suivies d’effets ! Un grand plaisir d’avoir pu partager mon expérience sénatoriale, de pouvoir apporter mon aide et de poursuivre ce combat. ​ Sabine VAN HEGHE News du 15 mai 2024 News du 10 avril 2024 Discours de campagne de Guillaume Lacroix A Souchez, dans le cadre du lancement de sa campagne européenne, Guillaume LACROIX, tête de liste des radicaux de gauche montre qu'il est un candidat sûr et un sérieux prétendant au poste d'eurodéputé ! News du 11 mars 2024 Une pétition et des tracts pour la gratuite des transports à Arras Aidé par l'impulsion de Michel FLAHAUT, 4000 tracts appelant à signer une pétition pour la gratuité des transports ont été distribués sur la Communauté Urbaine d'Arras.

  • le mouvement des citoyens

    Le MDC Notre programme Actualités Passez à l'action J'adhère / je fais un don Forum Mentions légales More MENTIONS LEGALES Éditeur du site Mouvement des citoyens (MDC) Patrice Mulier (chargé de communication MDC) Responsables éditoriaux : Jean-Marie ALEXANDRE et Sabine VAN HEGHE 235 Route de Béthune - 62300 LENS Téléphone : 03 21 43 40 88 Email : mdc.mouvementdescitoyens@gmail.com Hébergement Hébergeur : WIX STUDIO – site web : www.wix.com Développement Mouvement des citoyens (MDC) – site web : www.mouvementdescitoyens.fr Conditions d’utilisation Ce site www.mouvementdescitoyens.fr est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable. Nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc… Le service communication du MDC met en œuvre tous les moyens dont il dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations auprès du service communication du MDC et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Le MDC n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler. Cookies Le site www.mouvementdescitoyens.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations. Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies. Liens hypertextes Les sites internet peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le service communication du MDC ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet. Le MDC ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenue pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation. Les utilisateurs, les abonnés et les visiteurs des sites internet ne peuvent pas mettre en place un hyperlien en direction de www.mouvementdescitoyens.fr sans l’autorisation expresse et préalable du service communication du MDC. Dans l’hypothèse où un utilisateur ou visiteur souhaiterait mettre en place un hyperlien en direction d’un des sites internet du MDC, il lui appartiendra d’adresser un email accessible sur le site afin de formuler sa demande de mise en place d’un hyperlien. Le service communication du MDC se réserve le droit d’accepter ou de refuser un hyperlien sans avoir à en justifier sa décision. Services fournis L’ensemble des activités du MDC ainsi que ses informations sont présentés sur notre site www.mouvementdescitoyens.fr. Le MDC s’efforce de fournir sur le site www.mouvementdescitoyens.fr des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site www.mouvementdescitoyens.fr ne sont pas exhaustifs et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations indiquées sur le site www.mouvementdescitoyens.fr sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis. Limitation contractuelles sur les données Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site est mis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par courriel, à l’adresse mdc.mouvementdescitoyens@gmail.com, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé…). Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour. Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité du MDC. Propriété intellectuelle Tout le contenu du présent site www.mouvementdescitoyens.fr, incluant, de façon non limitative, les graphismes, images, textes, vidéos, animations, sons, logos, gifs et icônes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de la société à l’exception des marques, logos ou contenus appartenant à d’autres sociétés partenaires ou auteurs. Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit du MDC. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre. Déclaration à la CNIL Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, ce site a fait l’objet d’une déclaration 1656629 auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (www.cnil.fr ). Litiges Les présentes conditions du site www.mouvementdescitoyens.fr sont régies par les lois françaises et toute contestation ou litiges qui pourraient naître de l’interprétation ou de l’exécution de celles-ci seront de la compétence exclusive des tribunaux dont dépend le siège social de la société. La langue de référence, pour le règlement de contentieux éventuels, est le français. Données personnelles De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mouvementdescitoyens.fr. Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer des données telles que : votre nom, votre fonction, le nom de votre société, votre adresse électronique, et votre numéro de téléphone. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire d'adhésion. Il est à noter que vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements sur notre société, ou de recevoir les lettres d’information. Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site internet, notamment des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP , le type de votre navigateur, vos temps d’accès. De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Tout afficher

RESULTATS DE RECHERCHE

bottom of page